Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CINEMA Cinéparc "NOCES" Jeudi 1er juin .

LA SEANCE CINEMA.

SALLE DES FÊTES de Saint-AMANT-Roche-Savine, 20h30.

Tarifs : 5€, réduit 3€.

NOCES De Stephan Streker (1h38) (A&E) 

Avec Lina El Arabi, Sébastien Houbani, Babak Karimi

Drame

Résumé : Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir.

BA : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19567461&cfilm=248637.html

Les critiques :
Télérama :« Le réalisateur ne juge pas : chacun a ses raisons et personne n’est vraiment un salaud dans ce film subtil, délicat, superbement éclairé. Au milieu d’un casting parfait (...), il plonge dans les yeux noirs de sa jeune interprète, Lina El Arabi, révélation fulgurante, qui offre à la rébellion un visage doux et décidé. » Guillemette Odicino .

Le nouvel observateur : « Dans le rôle de l’héroïne sacrificielle, Lina El Arabi, cette Antigone d’aujourd’hui, est proprement époustouflante. Elle est la révélation de ce film sans illusions sur les “Noces” de la coutume et de la modernité. Sujet sensible, œuvre ultrasensible. » Jérôme Garcin.

Le point de vue CINéPARC : Noces est le 3ème long-métrage du réalisateur belge Stephan Streker après Michael Blanco (2004) et Le Monde nous appartient (2014). Le premier rôle de Noces est tenu par Lina El Arabi, une jeune comédienne française révélée dans le téléfilm dénonçant le djihadisme et l’embrigadement, Ne m’abandonne pas. La performance des deux jeunes acteurs a été très remarquée au festival du cinéma francophone d’Angoulême puisqu’ils ont reçu respectivement le prix de la meilleure actrice et du meilleur acteur. Et c’est complètement justifié car il a ressenti comme un véritable coup de poing dans l’estomac. Ce film à la fois tendre et dur, véritable tragédie grecque sur fonds de communautarisme a été injustement boudé par les spectateurs de l’hexagone. Le sujet fait peur et n’attire pas. C’est pourtant l’un de ceux qui ne peut pas laisser insensible et qui vous reste longtemps en tête quand vous quittez la salle.

 

Tag(s) : #CINEPARC

Partager cet article

Repost 0