Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

atlantide.jpg

Le festival de film documentaire Traces de vies, en partenariat avec Ciné-Parc, Les médiathèques du Haut-Livradois et la Commune de Saint-Amant-Roche-Savine présentent :

 

L’ATLANTIDE, UNE HISTOIRE DU COMMUNISME

 

Un documentaire de Maurice Failevic et Marcel Trillat
de deux fois 52'


C’est une tentative de décryptage d’une énigme historique, l’expérience communiste : 1917-1991. Une cause exaltante d’ampleur planétaire qui a mobilisé des millions d’opprimés en révolte et d’hommes et de femmes qui rêvaient d’un monde plus juste et plus solidaire.
Une entreprise paradoxale engagée dans des conditions défavorables puis dévoyée par le stalinisme sans cesser malgré tout, pendant trois quarts de siècle, de susciter d’immenses espérances, de nourrir d’innombrables combats pour les plus justes causes. Avant de s’effondrer en quelques années comme un château de cartes.
Ils étaient courageux, sectaires, dévoués, généreux, naïfs, d’une bonne foi inébranlable, d’une mauvaise foi désarmante. Ils alliaient un esprit critique redoutable à une crédulité quasi religieuse. Ils étaient enthousiastes, solidaires, désintéressés, l’intérêt collectif était leur évangile, mais ils étaient incapables de se remettre en cause, persuadés d’avoir toujours raison. Ils aimaient passionnément leur patrie et ils l’ont prouvé, au prix de leur sang, mais ils chérissaient une autre patrie, celle du prétendu « socialisme », eldorado lointain dont ils refusaient obstinément d’admettre les erreurs et les horreurs. Ils étaient les ennemis jurés de toutes les injustices, sauf celles, monstrueuses pourtant, dont se rendaient coupables leurs «partis frères» au pouvoir...
C’étaient les communistes, les cocos, les communards, les bolchos, les rouges. Ils formaient presque, à l’intérieur de la société française, une contre-société, avec ses propres valeurs, ses rites, ses fêtes, ses hiérarchies, ses idéaux. Ils étaient incontournables. On les adorait, on les haïssait mais on se déterminait par rapport à eux.

L’histoire n’est pas finie. Le capitalisme triomphant n’en est pas devenu pour autant un modèle d’humanisme, au contraire. Alors que s’affichent plus cyniquement que jamais les superprofits d’une minorité, le chômage, la précarité, la misère accablent le plus grand nombre.
Les communistes n’ont plus la force ni la crédibilité nécessaire pour défendre les opprimés et pour leur faire espérer un monde meilleur. Et pourtant au moment même où ils ont presque disparu du paysage politique, la gigantesque crise économique qui déstabilise le capitalisme mondial semble leur donner raison.
Ce gigantesque fiasco, ce désastre dont les communistes et surtout leurs dirigeants sont en partie responsables, hantera longtemps encore la société française. Le moment est sans doute venu de faire le bilan de cette aventure humaine qui traverse le xxe siècle.

 

Projection à la salle d'activités culturelles de Saint-Amant-Roche-Savine.

 

Lundi 21 novembre :

Projection de la partie 1 à 20h30

 

Mardi 22 novembre :

Projection de la partie 1 à 18h00

Projection de la partie 2 à 20h30 suivie d'un débat avec les deux réalisateurs, Maurice Failevic et Marcel Trillat, Pierre Juquin (Ex PCF) et Eric Dubourgnoux (PCF - Maire de Saint-Gervais-sous-Meymont, Conseiller Régional Auvergne, Vice Président du Parc Naturel Livradois-Forez).

 

Tarif : pass à 5,50 € pour les deux parties ou 3,50 € en tarif réduit.

 

Pour celles et ceux qui souhaitent casser la croûte à Saint-Amant à l'occasion des projections du mardi 22 novembre 2011, vous pouvez réserver un repas du soir (plat-fromage-dessert à 10 €) au restaurant le Savine. Réservation au 04 73 72 43 86.

 

Maurice Failevic : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Failevic

Marcel Trillat dans wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Trillat

Pierre Juquin dans wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Juquin

Tag(s) : #MANIFESTATIONS

Partager cet article

Repost 0