Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le programme de La Belle Rouge 2011


Vendredi 29 , samedi 30 et dimanche 31 juillet


Théâtre, Chanson, Ateliers politiques, Cinéma, Musique, Bal,... et fraternité.

 
Paroles de Mutins
Sortie officielle du nouvel album de la Compagnie Jolie Môme à La Belle Rouge ! Il flotte comme une atmosphère de flibuste dans l’ère.
- Samedi 29 juillet à 18h
- Dimanche 29 juillet à 18h

 




Résistances, « Tristan 1938 »
, l’Inquiétant suspendu et François Godard : Entre conte et théâtre, entre slam et chanson.
Espagne 1938 : Tristan est Sergent dans la Brigade Internationale Spartacus.
- Vendredi 29 juillet à 20h30
- Samedi 30 juillet à 18h
- Dimanche 31 juillet à 10h30 et 18h2

 

 

 

 


 
Avenir Radieux une fission française, compagnie Un Pas de côté.
Retour à La  Belle Rouge de Nicolas Lambert après Elf La Pompe Afrique. L’histoire officielle du nucléaire français tient du  conte merveilleux pour enfants. E st-on en droit de le réexaminer ?
- Vendredi 29 juillet à 20h30
- Dimanche 31 juillet à 10h30
 

 

 




Chansons en voix, Sébastien Guerrier, ancien chanteur de Sabayo, met sa voix au service de ses colères et de ses engagements
- Vendredi 29 juillet à 22h








Morte ou vive… Vive la Commune !
,

compagnie Même Si
Grande fresque interactive racontant la Commune de Paris de 1871. Une histoire à écouter, à déclamer, à jouer ensemble pour revivre un temps, où en hommes et femmes debout, nous avions pris le pouvoir sur nos propres destins
- Vendredi 29 juillet à 20h30
- Samedi 30 juillet à 18h
- Dimanche 31 juillet à 10h30 et 18h






ZEP, Zone d’Expression Populaire La rage anticolonialiste de Saïd qui chantait à La Belle Rouge en 2008 avec le Ministère des Affaires Populaires
- Vendredi 29 juillet à 23h





Les Nouveaux chiens de garde
Avant-première du film de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, d’après le livre de Serge Halimi, suivie d’un débat avec les réalisateurs et l’équipe du film.
Le film croque cette presse faussement indépendante, objective et pluraliste, qui se prétend pourtant contre-pouvoir démocratique.
- Samedi 30 juillet à 10h30




Le bal du Bringuebal On ne les présente plus aux guincheurs de La Belle Rouge... venez danser et chanter !
-  Samedi 30 juillet à 21h

 

 

 

 

 

 






Les Fils de Teuhpu termineront en fanfare les festivités de cette édition 2011 de La Belle Rouge.
- En clôture

 

 

 

Un spectacle pour enfants à partir de 3 ans : L’enfant et l’allumeur de rêves Dans un monde pollué où la nature n’a plus sa place, où même l’eau et le soleil ont disparus, un enfant essaie de faire pousser une fleur.
- Samedi 30 juillet à 16h
- Dimanche 31 juillet à 16h



 

 

 

 

 

 

Une sélection de courts métrages proposée par nos camarades d’Envie De Tempête.
Samedi 30 juillet à 14h30
Dimanche 31 juillet à 14h30

Et toujours des ateliers politiques, des rencontres, avec :
Renaud Lambert (Le Monde Diplomatique)
Aline Pailler (France Culture)
Pierre Rimbert (Le Monde Diplomatique)
Act-Up
Samizdat.net
...


Hors Programme mais pas hors de propos :

Tous ces artistes sont venus nous voir récemment avec une grande envie de rencontrer le public de La Belle Rouge. Nous n’avons, pour la plupart, pas encore vu leur spectacle. Ils ne sont donc pas dans le programme, ils ne sont pas non plus payés par le festival, alors soyons curieux et tâchons qu’ils reçoivent de la part de tous un bel accueil !

 


Calamity Jane
Compagnie des Champs
Victime de la légende, qu’elle a elle-même créée, cette femme libre et à l’imaginaire nécessaire à cette liberté pose question sur le destin des femmes et celui des mères : comment pulvériser les jugements qui accablent les femmes ?
Sur tout cela Jane nous interpelle, dans cette incroyable trace posthume, dans ce bardât de tendresse et d’amour adressé à une fille absente.

 

 

 

 

 

 

 

 

Riton la Manivelle et Môssieur Jean.
Des fois ils sont contents et des fois ils sont énervés…
Riton La Manivelle est passé à La Belle Rouge en 2008 nous retrouverons dimanche ses chansons et son orgue libertaire de barbarie, accompagné cette année de Jean-Marc à l’accordéon.

 

 

Exil Exit,
un monol og  ue expulsé pour la rue, par Emmanuel Lambert, compagnie Bulle de Zinc
Une histoire d’exil(s). D’immigré, de déracinés.
Une histoire de frontières, de cartes IGN, de papiers et de droit de circuler, mais aussi d’une rencontre, d’une guitare, de 480 o eufs cassés, de voisins trop voisins et d’une mobylette pourrie.
Une histoire sur l’absurdité et la poésie du monde. 

 


L’Éloge de la fuite,
Extraits du livre d’Henri Laborit.
Stephanie Giner, que vous avez découvert il y a quelques années dans la Compagnie Jolie Môme interprète seule cet éloge de la fuite, en paroles et en chansons.

 

 

 

 

 

 

La terrible histoire d’Aminata
Aminata est une femme, femme de ménage, noire, et sans-papiers ... la vie n’est donc pas de tout repos pour elle ! Mais elle n’est pas du genre à se laisser faire et avec son mari Babakin, ils ont plus d’un tour dans leur sac pour déjouer les coups bas des propriétaires, huissiers et autres patrons profiteurs Comedia Dell’arte contemporaine par la compagnie amateur Gli Agitatti Del boccale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martin Deveaud et ses Balles à Mots
Spectacle présenté par "Les Rémouleurs d’histoires" ; contes et jonglages : Quand les mots s’envolent, les balles racontent.

 

 

La Barraca Del Sur,
concert en hommage à Lorca : Nicolas Lageyre à la guitare et au cuatro vénézuelien, Gilbert Sanchez au chant.

Les documentaires Au Café Quoi.

 


Disparaissez les ouvriers ! - Samedi 12h30
Un film de Christine Thépénier, Jean-François Priester produit par Iskra Productions.
Présenté par Nicolas Burlaud, Monteur. 83 mn.
Durant plus de 150 jours, les ouvriers de LEGRE-MANTE, ont occupé "leur" usine leader sur le marché mondial d’acides tartriques pour dénoncer une liquidation frauduleuse, manifester leur colère et réclamer justice. Ils n’ont rien obtenu de ce qu’ils demandaient et ont perdu le procès en appel. Dans cet incroyable "décor" les ouvriers apparaissent soudain comme les derniers survivants d’un monde que les spéculateurs voudraient voir disparaître.

 

 

 

 

Au prix du Gaz - Samedi 16h
Ecrit et réalisé par Karel Pairemaure, produit par Kamatomi films et Kazart Productions.
Présenté par le réalisateur. 85mn. En fin de montage.
En juillet 2009, les ouvriers de l’usine de sous-traitance automobile New Fabris, à Châtellerault, occupent leur usine, menaçant de la faire exploser avec des bonbonnes de gaz. "Au prix du gaz" raconte l’histoire d’une lutte ouvrière du XXIéme siècle, où la place des médias est devenue prépondérante dans les rapports sociaux. Deux ans après le conflit, ces ouvriers reviennent sur cet événement qui a bouleversé leur existence et font le bilan de leur nouvelle vie.

 

 

 

GRANDPUITS & petites victoires (L’apprentissage de la lutte) - Dimanche 12h
Un film de Olivier Azam. Produit par Les Mutins de Pangée.
Présenté par Nicolas Burlaud et Karel Pairemaure. 111mn.
Octobre 2010. Les grévistes de la raffinerie de Grandpuits en Seine et Marne vont se retrouver sous les projecteurs des médias et devenir malgré eux le symbole de cette lutte pour les retraites. Ce film pointe les leçons de l’Histoire des luttes et les petites victoires, sont souvent minimisées et oubliées. Un outil de débat sur les luttes sociales et syndicales.

Tag(s) : #MANIFESTATIONS

Partager cet article

Repost 0